Sur la Route des Droits de l'Homme

Haïti, première République Noire indépendante

Haïti est proclamée République Indépendante le 1er janvier 1804.

Il s'agit de la première colonie à avoir pris son indépendance. Si Toussaint Louverture est l’emblème de cette lutte pour l'indépendance c'est Dessalines qui réussira à proclamer l'indépendance du Pays. Toussaint Louverure sera déporté en France à Fort de Joux où il meurt le 7 avril 1803, faute de soin, après un hiver rude dans le Doubs.

C'est donc avec engagement qu'APESE propose d'aborder sous différentes formes les thématiques :
- Esclavage et Abolitions (passé & présent)
- mais aussi Droits de l'Homme et Liberté 

 

Sur la Route des Droits de l'Homme

Idées reçues - L’Esclavage

Il aura fallu qu’un terrible tremblement de terre dévaste Haïti en janvier 2010 pour que l’on redécouvre que ce petit pays était l’un des plus pauvres du monde. Rapidement la question de l’annulation partielle ou totale de l’énorme dette qui pèse sur l’ancienne colonie française de Saint-Domingue a été posée. La République française, par la voix de son président, annonçait le versement d’une aide de 326 millions d’euros recouvrant les 56 millions de la dette haïtienne à l’égard de la France.


Mais au-delà des images chocs et des discours emprunts de sympathie, personne n’a vraiment expliqué pourquoi les Haïtiens étaient si pauvres ! Il s’agit avant tout de faire acte de compassion avec un pays qui semblait maudit : misère, dictature, guerre civile et, à intervalles réguliers, catastrophes naturelles…Qui aura vraiment rappelé que ce pays fut la première république noire indépendante en 1804 ? Que cette indépendance fut arrachée avec fierté par des esclaves aux contingents de Bonaparte qui soumettait au même moment l’Europe à son empire. Qui aura expliqué que dès sa naissance cette jeune nation fut soumise à la dictature de la dette ? Haïti n’a obtenu en effet une reconnaissance internationale de la part des grandes puissances de l’époque qu’en échange d’une somme colossale de 150 millions de franc-or versée à la France. Les esclaves révoltés ont donc dû indemniser les anciens colons pour le préjudice que ces derniers estimaient avoir subi, avant même de pouvoir mettre en œuvre un « Véritable projet nationale », pour reprendre les propos du président Sarkozy sur la nécessité pour Haïti de définir elle-même sa propre politique de reconstruction. En tous les cas, si les informations sur les raisons profondes de la misère haïtienne ont pu être données ici et là, ce n’est certainement pas ce qui aura marqué l’opinion publique. Cette dernière en sera restée aux nombreuses idées reçues qui continuent d’assimiler Noirs, misère et esclavage, comme s’il s’agissait d’une fatalité : ils étaient autrefois des esclaves, ils sont donc forcément pauvres aujourd’hui et forcément le sort s’acharne sur eux… C’est le même discours simplificateur qui avait suivi les violentes émeutes de février 2009 en Guadeloupe, lorsque les médias cherchaient à trouver dans le passé esclavagiste de cette autre colonie française, devenue département d’outre-mer en 1946, une explication simple au conflit économique et social : une opposition radicale entre Noirs, descendants d’esclaves, donc misérables, et Blancs, descendants des colonisateurs, donc riches et profiteurs.


L’histoire ne s’écrit pourtant jamais de manière aussi tranchée, c’est sans doute pourquoi il est aussi difficile de faire reculer les idées reçues sur l’esclavage comme sur bien d’autres sujets, comme par exemple ceux de la colonisation ou de l’Afrique, qui ne sont pas sans rapport avec notre thème.


Dans cet ouvra, nous nous proposons d’analyser ces idées toutes faites que l’on peut entendre aujourd’hui encore à propos de l’esclavage, idées réactivées en France par les nombreuses polémiques suscitées par les violences urbaines de novembre 2005, suivies par la création du Conseil représentatif des associations noirs – CRAN. Quelques mois plus tard, le 10 mai 2006, la République inscrivait dans le calendrier national une date de commémoration des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions. On retrouvait donc l’amalgame entre misère, Noirs et esclavage.


Il reste beaucoup à faire dans le domaine de la recherche universitaire, de l’enseignement, mais aussi de la vulgarisation pour tenter peu à peu de faire disparaître ces « Cliches ».


Source : Idées reçues – L’esclavage, Gilles Gauvin  

 

Voyage Franche Comte

Voyage à Nantes

Voyage au Sénégal

Commemorations

 

Séjour en Franche-Comté

Programmation type pour un séjour Enfants ou Parents/Enfants


JOUR 1 : Maison de la Négritude

Rendez-vous à 8 heures au local associatif. Route en car tourisme vers la Franche-Comté : visite guidée de la MAISON DE LA NEGRITUDE Hébergement à Doucier

La MAISON DE LA NEGRITUDE doit son nom à l’ancien Président de la République du Sénégal, Léopold Senghor qui lui accorda son patronage en 1971. Dans ce lieu de mémoire élaboré autour de l’article 29 du cahier de doléances de Champagney dans lequel les habitants de ce modeste village ont demandé l’abolition de l’esclavage des Noirs (19 mars 1789) est évoqué le contexte de la rédaction de ce texte visionnaire, éclairé et courageux, l’histoire de l’esclavage des Noirs ainsi que les formes contemporaines d’esclavages. Le visiteur y découvrira entre autres la reproduction d’un navire négrier et de nombreux objets africains et haïtiens illustrant la négritude (ou valeurs de civilisation du monde noir) chère à Léopold Senghor. 


JOUR 2 : Découverte de la région

Matin : la Fruitière du Comté vous ouvrira ses portes pour une visite guidée des plus intéressantes où vous pourrez apprécier le bon goût du fromage.

Après-midi : Initiation à la spéléologie et/ou balade autour du lac de Chalain

Soir : Animation Quizz Les libres & les non libres

JOUR 3 : Fort de Joux

Route vers PONTARLIER et le château de Joux lieu de 10 siècles d’histoire ! Mirabeau et Toussaint Louverture furent emprisonnés là. Déjeuner à PONTARLIER puis route vers la région parisienne 

 

Séjour à Nantes

Programmation type proposée pour un séjour Enfants ou Parents/Enfants


JOUR 1 : Château Duc de Bretagne

Visite conférence du château sur la partie historique du lien étroit de la ville de Nantes et de l'esclavage

JOUR 2 : Ville et Mémorial

Visite conférence de la ville et du Mémorial de l'abolition de l'esclavage

Organisation d'un grand jeu en équipe sur la thématique dans la ville

JOUR 3 : Machines de Nantes

Les Machines de l'île sont situées à la croisée des « mondes inventés » de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de Nantes

Prochain voyage : Octobre 2020

 

Voyage au Sénégal

du 13 au 21 avril 2012

En Partenariat avec l'association Keur Mama, nous sommes partis en avril 2012 sur la "Route de l'abolition de l'esclavage" au Sénégal

8 jours et 7 nuit de découverte du pays à travers des villes remplies d'histoire : Dagana, Podor, Saint Louis, Gorée. Mais nous avons aussi, comme dans tous nos voyages profiter pour découvrir la région avec la visite de la réserve ornithologique du Djoudj, du Lac Rose et de Dakar.

Prochain voyage ? Le Bénin en partenariat avec AVSD Bénin !

 

Commémoration

Devoir de mémoire

Il n'existe pas une mais des journées de l'abolition de l'esclavage :

- 10 Mai : correspond à l'adoption par le Parlement, le 10 mai 2001, de la loi Taubira "reconnaissant la traite négrière transatlantique et l'esclavage",

- 23 Mai :  journée nationale en hommage aux victimes de l’esclavage colonial

- le 27 avril à Mayotte, le 22 mai en Martinique, le 27 mai en Guadeloupe, le 10 juin en Guyane, le 20 décembre (fête de la liberté) à La Réunion, 27 mai à Saint-Martin et 9 octobre à Saint-Barthelémy

Sur Evry, nous proposons l'organisation d'une commémoration entre le 10 et le 23 mai en partenariat avec :

- le service vie associative de la Mairie d'Evry,

- les associations : Connexion King, Couleur Créole, Culture Mélangée, Génération Femmes, Les Merveilles Créoles, Olimidom

Vous souhaitez rejoindre ce collectif ? 

Prochaine réunion d'organisation : le 17 décembre à 18h30 au local de l'association.

 
 

+336 64 37 46 35

10 place Troisdorf Évry France 91000

©2019 by APESE Haïti. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now